• Accueil
  • > Archives pour octobre 2016

L’aventure de Caty

Posté par lobop le 10 octobre 2016

Caty ne tenait plus en place ce matin là, elle allait enfin réaliser son rêve : travailler à l’Agence Mondiale des Mystères de l’Univers, l’AMMU.

Elle venait juste d’obtenir son diplôme après cinq années d’études.

Elle savait qu’elle allait devoir faire ses preuves pour être accepter dans cette prestigieuse entreprise.

 

Elle se leva de très bonne heure, prit grand soin de sa toilette et se força à avaler un copieux petit déjeuner malgré son estomac noué.

 

Quand elle arriva enfin à son nouveau lieu de travail, avec une demie-heure d’avance, elle tremblait de tous ses membres.

Et s’ils ne l’aimaient pas ?

Et s’ils avaient fait une erreur dans les résultats du concours ?

Il n’y avait que deux places pour cinq milles postulants. Elle avait tant travaillé, mit toute sa vie entre parenthèses pour atteindre son but. Cinq années plongée dans les livres et la solitude. Mais cela en valait la peine.

 

Les premières semaines furent difficiles, elle se faisait toute petite et personne ne la remarquait. Elle était si timide.

Mais son travail était passionnant. Elle côtoyait de célèbres astronautes, ses héros de toujours, même si elle n’osait pas leur adresser la paroles.

 

Un jour elle décida qu’il était temps de se secouer les puces (façon de parler) et de faire ce qu’il fallait pour se faire remarquer.

Elle se mit alors à se porter volontaire pour toutes les missions qu’elle voyait passer. Elle passait tout son temps libre à s’inscrire sur des listes et à remplir des dossiers de candidature.

 

Elle savait bien qu’elle avait très peu de chances d’être choisie ; mais sait-on jamais, un miracle était possible.

 

Celui-ci se produisit au bout de six mois.

La spécialiste en biologie extra-terrestre de la mission KIT découvrit qu’elle était enfin enceinte après des années de tentatives désespérées. Tous les autres biologistes étant pris et la mission ne pouvant pas être retardée, le chef de l’expédition se tourna vers Caty.

Celle-ci sauta sur l’occasion sans même prendre le temps de réfléchir.

Elle allait enfin partir loin de la planète, vivre dans l’espace pendant six mois et, qui sait, peut-être découvrir d’autres mondes.

 

L’équipe étant composée de douze membres, elle réussit plus facilement à se lier d’amitié avec eux. Leur bienveillance vis à vis de son âge et de son manque d’expérience fut rafraîchissant.

Elle s’adapta très facilement et avec délice à la routine du vaisseau. Elle pouvait démontrer sa compétence, partager ses découvertes et se réjouir de l’enthousiasme de l’équipe.

 

Au bout de quatre mois cependant, un problème arriva. Une tempête solaire imprévue se déclencha. Toute la technologie du vaisseau fut hors-service en un instant.

La panique s’installa à bord. Tout le monde courrait en tout sens, ne sachant pas quoi faire.

Caty fut surprise de ressentir un grand calme.

 

Elle réfléchit rapidement, la seule solution était d’atterrir quelque part, un satellite, une planète ou même un astéroïde. Pourvu que cela leur laisse le temps de réparer le vaisseau.

La chance avait voulu que le système de recyclage d’air était ancien et fonctionnait mécaniquement, sans avoir besoin de technologie avancée.

 

C’était un vieux vaisseau qui avait été retapé et Caty le connaissait par cœur car elle l’avait beaucoup étudié dans son enfance. Elle avait un attachement particulier à celui-ci, car il portait presque son nom : CAT.

 

Elle se dit qu’avec un peu de chance il avait toujours ses anciennes commandes mécaniques. Après plusieurs vérifications, elle découvrit que c’était le cas. Toute excitée elle fit part de sa découverte au reste de l’équipe.

Sans technologie avancée il leur était impossible de revenir à leur point de départ. Mais ils pouvaient en revanche atterrir sans danger sur une planète.

 

Au bout de trois jours de recherche à vive allure, ils entrèrent dans un système solaire inconnu et repérèrent une planète habitable qui fut leur choix.

 

L’atterrissage se passa plutôt bien : le vaisseau fut ralenti dans chute par des arbres plus grands que ce qu’ils n’avaient jamais vu.

Une fois à l’arrêt, les jauges de mesure d’oxygène leur appris que l’air de cette planète était respirable.

Ils préparèrent donc une expédition à l’extérieur.

 

Ils laissèrent bientôt tomber leurs mesures scientifiques tant ils étaient émerveillées par ce qu’ils voyaient. Tout était si grand, magnifique, incroyable.

Ils croisèrent alors une espèce locale qui les abasourdis par son étrangeté : bipède, glabre ou presque, immense, se déplaçant en meute.

 

Bientôt un des bipèdes, sûrement une femelle d’après ce que voyait Caty, les repéra et s’approcha, intrigué.

Toute l’équipe se cacha, sauf Caty, obnubilée et paralysée par la peur. La bipède s’accroupit devant elle, curieuse et Caty paniquée commença à crier son propre nom dans l’espoir de se faire comprendre et épargnée : « je m’appelle Caty Caty Caty Caty ! »

 

La bipède haussa un sourcil, sourit et répéta « cat ». elle avança sa patte étrange et lui caressa la tête.

Caty ronronna de soulagement, le reste de l’équipe la rejoignit et tous se mirent à se frotter aux jambes de la bipède qui riait de plaisir.

 

Trois millions d’années plus tard, sur la route des vacances, j’aperçus en lisière de forêt comme un minuscule vaisseau spatial avec les lettres C.A.T écrites dessus.

Publié dans textes tout cons | Pas de Commentaire »

 

ah les peintures de flo |
LE M.U.R. DE L'ART |
Ciel Pastel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | FestiVous Festival occitan
| joemasse
| Collectif Maquis'Arts &...